.

Réflexions sur des indicateurs alternatifs grenoblois

De la construction participative d’indicateurs aux rapports de force politique urbains. Réflexions sur des indicateurs alternatifs grenoblois.

geographie economie et societeSi la dimension participative du processus de construction d’indicateurs alternatifs est l’occasion d’ouvrir la boite noire de la quantification, elle permet aussi l’introduction de nouveaux rapports de force politiques entre les habitants et les responsables des politiques publiques. À ce titre, cet article questionne le poids des logiques de marché et des indicateurs qui l’incarnent sur le gouvernement des villes. Il met en exergue le rôle que peut jouer la construction participative d’indicateurs alternatifs dans l’émergence de nouveaux rapports de force politiques à l’échelle urbaine, à partir d’une expérience menée à Grenoble.

Un article de : Gourgues, Guillaume, Anne Le Roy, et Fiona Ottaviani. « De la construction participative d’indicateurs aux rapports de force politique urbains. Réflexions sur des indicateurs alternatifs grenoblois », Géographie, économie, société, vol. vol. 20, no. 2, 2018, pp. 159-182.

Fiona Ottaviani est enseignante-chercheuse en économie, au sein de la Chaire Mindfulness, Bien-être au travail et Paix économique, à Grenoble Ecole de Management.

Mots clés : indicateurs alternatifs - participation - quantification - politiques urbaines

 


 

 

Logo mécènes Chaire Paix économique sept 19

 


 

GEM logo newbaseline CCi noir

CONTACT

contact

Manon Pacheco
Chargée de projet communication
Tél.: +33/4 76 70 64 65

SUIVEZ-NOUS

  linkedin DomSteiler 60x60pxTwitter 60x60px
  Youtube 60x60px

ABONNEMENT NEWSLETTER

newsletter

TELECHARGER LA PLAQUETTE

plaquette