RH, RSE et PACTE, vers une nouvelle donne ?

Abordant l’urgence écologique lors d’une réunion du Medef, en décembre 2017, Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition écologique et solidaire, soulignait la nécessité de faire évoluer l’objet social des entreprises au-delà du simple profit, réforme qui conduirait « vraisemblablement à modifier le code civil ». Devant l’inquiétude exprimée par l’organisation patronale qui craignait la multiplication de contentieux de toutes sortes, le gouvernement charge Nicole Notat, ancienne secrétaire générale de la CFDT et présidente de l’agence de notation Vigeo Eiris, et Dominique Senard, alors à la tête de Michelin et de l’association Entreprises pour l’Environnement, d’une mission sur l’entreprise et l’intérêt général.

Après s’être entretenus avec 200 personnes, les rapporteurs remettent, en mars 2018, leurs conclusions, rassemblées sous le titre L’entreprise, objet d’intérêt collectif. Les nombreuses recommandations qui s’y trouvent vont alimenter la réflexion des rédacteurs du projet de Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises qui deviendra la loi Pacte et qui vise à faire évoluer la place de l’entreprise dans la société.

Lire l'article complet sur le site de Lawsen Avocats

Tags:

 


 

 

Logo mécènes Chaire Paix économique sept 19

 
 
 
 

 


 

CONTACT

Caecilia von Hildebrand - Event and communication manager - Tél.: +33/4 76 70 64 81 - Mail

CONTACT

contact

Caecilia von Hildebrand
Chargée de projet communication
Tél.: +33/4 76 70 64 81

SUIVEZ-NOUS

  linkedin DomSteiler 60x60pxTwitter 60x60px
  Youtube 60x60px

ABONNEMENT NEWSLETTER

newsletter

TELECHARGER LA PLAQUETTE

plaquette

 
 
 
 
© 2018 GEM - Chaire Paix économique, Mindfulness et Bien-être au travail. Tous droits réservés.

To participate in a human value-creating economy

Contact - Legal notices - Sitemap