Cycle de conférence Fil Good : lier la recherche et le bien-être en société

21 juin, Dominique Steiler - Maison des Sciences de l'Homme Alpes

 

Conférence Fil Good 2018Dominique Steiler interviendra sur le thème "Efficacité des pratiques de présence attentive intégrées dans les activités quotidiennes" dans le cadre du cycle de conférence "Fil Good : lier la recherche et le bien-être en société", proposé par la Maison des Sciences de l'Homme Alpes, a pour objectif de renforcer le lien entre les recherches sur les déterminants du bien-être et les applications pratiques et transmettre les résultats de ces recherches à un public large dans le but de favoriser l'amélioration de la santé mentale du plus grand nombre.

Le cycle propose des conférences de 45 minutes ouvertes au public, suivies par la présentation d'une étude menée par des chercheurs de la région.

Masterclass Mindful Leadership

Inscriptions ouvertes jusqu'à fin juin !

 

Mindfulness Bruno MoyenBasée sur un processus d’apprentissage privilégiant l’expérience, la Masterclass Mindful Leadership dispensée par Grenoble Ecole de Management renforce vos capacités à développer votre leadership et votre efficacité managériale. Issue des travaux de la chaire et animée par Erwin Glatter et Agnès Muir Poulle tous deux membres de la chaire, cette formation propose un parcours de découverte personnalisé et permet de travailler votre prise de responsabilité ainsi que votre aptitude à impacter positivement votre organisation.


Retrouvez toutes les informations sur la Masterclass sur le portail de la formation continue de Grenoble Ecole de Management.

Télécharger la plaquette


Film de présentation

 

Réflexions sur des indicateurs alternatifs grenoblois

De la construction participative d’indicateurs aux rapports de force politique urbains. Réflexions sur des indicateurs alternatifs grenoblois.

geographie economie et societeSi la dimension participative du processus de construction d’indicateurs alternatifs est l’occasion d’ouvrir la boite noire de la quantification, elle permet aussi l’introduction de nouveaux rapports de force politiques entre les habitants et les responsables des politiques publiques. À ce titre, cet article questionne le poids des logiques de marché et des indicateurs qui l’incarnent sur le gouvernement des villes. Il met en exergue le rôle que peut jouer la construction participative d’indicateurs alternatifs dans l’émergence de nouveaux rapports de force politiques à l’échelle urbaine, à partir d’une expérience menée à Grenoble.

Un article de : Gourgues, Guillaume, Anne Le Roy, et Fiona Ottaviani. « De la construction participative d’indicateurs aux rapports de force politique urbains. Réflexions sur des indicateurs alternatifs grenoblois », Géographie, économie, société, vol. vol. 20, no. 2, 2018, pp. 159-182.

Fiona Ottaviani est enseignante-chercheuse en économie, au sein de la Chaire Mindfulness, Bien-être au travail et Paix économique, à Grenoble Ecole de Management.

Mots clés : indicateurs alternatifs - participation - quantification - politiques urbaines

Les conduites addictives en entreprise – Responsabilité de l’employeur

agenda 1355316 1280La consommation d’alcool et de drogue sur le lieu de travail pose des difficultés croissantes de santé publique et peut engager la responsabilité de l’employeur. La définition et la mise en œuvre d’une politique, à la fois répressive et préventive, peuvent être facilitées dans la perspective de relations collaboratives proposées par les réformes actuelles.

Quelques chiffres

Selon la Mission interministérielle de la lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca), 15 à 20 % des accidents professionnels, de l’absentéisme et des conflits de travail sont liés à l’usage de l’alcool, des stupéfiants ou des médicaments.

Un sondage Ifop, réalisé pour l’association PSRE (Promotion et suivi de la sécurité routière en entreprise) en décembre 2011, indique que neuf salariés sur dix disaient participer à un pot d’entreprise par an et six salariés sur dix se déclaraient opposés à l’interdiction de boissons alcoolisées pour sauvegarder la convivialité de ces réunions.

Par ailleurs, 10 % des dirigeants, encadrants et personnels RH ont recensé des usagers de cannabis (3e produit le plus consommé par les salariés, après le tabac et l’alcool) et, parmi eux, sept sur dix déclarent au moins un problème lié à cette consommation tel qu’une baisse de productivité et de la qualité du travail, de l’absentéisme, des retards1

Retrouvez  en deux parties l'article de Jacques Uso, associé de Lawsen Avocats Droit social et Relations sociale - et membre de la chaire, paru dans le numéro #48 d’Office et Culture et sur le site de Lawsen Avocats.

1 Impact des consommations de substances psychoactives sur le travail : le regard des dirigeants, des responsables RH et des représentants du personnel/syndicats, OFDT, octobre. 2015

Pourquoi et comment le JEFTA pourrait remettre le commerce international au service de la paix

Hugues Poissonnier - The Conversation

Le porte-container danois Cornelia Mærsk à l'ancre dans la baie de Nakhodka, Japon. Shutterstock
Le porte-container danois Cornelia Mærsk à l'ancre dans la baie de Nakhodka, Japon. Shutterstock

Hugues Poissonnier, Grenoble École de Management (GEM)

À l’heure où le retour du protectionnisme se fait de plus en plus prégnant et porteur de menaces pour l’économie mondiale, notamment en raison du repli promu par l’administration Trump, un accord présentant de remarquables originalités passe relativement inaperçu.

Conclu le 8 décembre 2017 et devant entrer en vigueur en 2019, l’accord de libre-échange Union européenne (UE) – Japon ou JEFTA (Japan-EU free trade agreement) ne constitue pas seulement le plus important accord jamais signé par l’UE. Il pourrait aussi contribuer à changer la donne en profondeur en matière d’échanges internationaux, car il dédie un chapitre entier au développement durable et fait explicitement référence à l’accord de Paris sur le climat. Souvent décriés pour leur empreinte environnementale et leurs faibles soutiens à l’amélioration des conditions de travail dans les pays du Sud, les accords internationaux pourraient retrouver un rôle bénéfique sous l’impulsion de nouvelles normes qui auraient vocation à s’étendre. Au-delà, c’est même, rêvons un peu, le retour au « doux commerce » qu’évoquait Montesquieu, celui qui favorise le développement de relations commerciales et politiques apaisées, qui pourrait découler d’un accord pionnier et fondé sur la prise de conscience des dangers liés aux diverses formes de repli.

 


 

 

Logo mécènes Chaire Paix économique sept 19

 
 
 
 

 


 

CONTACT

Caecilia von Hildebrand - Event and communication manager - Tél.: +33/4 76 70 64 81 - Mail

CONTACT

contact

Caecilia von Hildebrand
Chargée de projet communication
Tél.: +33/4 76 70 64 81

SUIVEZ-NOUS

  linkedin DomSteiler 60x60pxTwitter 60x60px
  Youtube 60x60px

ABONNEMENT NEWSLETTER

newsletter

TELECHARGER LA PLAQUETTE

plaquette

 
 
 
 
© 2018 GEM - Chaire Paix économique, Mindfulness et Bien-être au travail. Tous droits réservés.

To participate in a human value-creating economy

Contact - Legal notices - Sitemap