Sortir d’un pessimisme ancré au cœur des pratiques managériales

Hugues Poissonnier et Pierre-Yves Sanséau - The Convesation

Remettre de l'optimisme dans l'entreprise. Visual hunt
Remettre de l'optimisme dans l'entreprise. Visual hunt

Pierre-Yves Sanséau, Grenoble École de Management (GEM) et Hugues Poissonnier, Grenoble École de Management (GEM)

En suivant notre précédente chronique consacrée au travail et à un certain pessimisme professionnel à la française, allons un peu plus loin et intéressons-nous aux actes de management et plus particulièrement ceux liés à la gestion des ressources humaines.

Du bureau du personnel à la GRH

Tout d’abord, faisons un constat : la GRH n’est pas connotée positivement dans le discours de l’entreprise et des salariés français. Il semble tout d’abord qu’elle soit restée associée à une certaine idée de la « gestion du personnel », du « bureau du personnel » qui ont connu leurs heures de gloire dans les années 1960 et 1970. Embauche, paye, licenciement, voilà à quoi se résumaient des actes bien plus administratifs que managériaux.

Le pessimisme français au travail, une situation sans retour ?

Hugues Poissonnier et Pierre-Yves Sanséau - The Conversation

File 20171016 31002 t5u0or.jpg?ixlib=rb 1.1
Trop de tensions dans le travail en France ? Hamza Butt, CC BY

Pierre-Yves Sanséau, Grenoble École de Management (GEM) et Hugues Poissonnier, Grenoble École de Management (GEM)

Notre précédent article soulignait que le pessimisme en France pourrait prendre ses racines dans des valeurs sociétales intégrées dès l’enfance et cultivées par le système d’éducation à la française. Le monde de l’entreprise n’est cependant pas en reste. Les plus pessimistes diront que le monde du travail est un lieu de domination voire d’asservissement naturel étant donnés les rapports dominants-dominé entre un hiérarchique (dirigeant-manager-contremaître, etc.) et un subordonné (employé, ouvrier, etc.).

Les fondements culturels du pessimisme français au travail, entre histoire et école

Hugues Poissonnier et Pierre-Yves Sanséau - The Conversation

File 20171012 31386 h3aiys.jpg?ixlib=rb 1.1
Une certaine vision de la France. Gilles François / Flickr, CC BY

Hugues Poissonnier, Grenoble École de Management (GEM) et Pierre-Yves Sanséau, Grenoble École de Management (GEM)

Parfois victimes de critiques venant de l’étranger sur leurs attitudes négatives et leur manque de confiance en l’avenir, les Français sont souvent les premiers à pratiquer le French bashing. Plusieurs raisons se trouvent à l’origine de ce que Claudia Senik qualifie de « malheur français paradoxal » : système social hiérarchique, insatisfaction à l’égard de la situation économique, rigidité de l’éducation scolaire, remise en cause de la démocratie, référence à un passé glorieux, déclin national irréversible…

Journée de l'innovation positive - 20 octobre 2017

coccinelle inno posComment améliorer le bien-être au quotidien ?

Cette journée d’étude réunit des professionnels de terrain ayant mis en œuvre des projets visant à améliorer le bien-être des individus et des groupes. Elle a pour objet de partager des savoirs et des compétences et de mettre les professionnels au contact d’étudiants et de chercheurs souhaitant évaluer l’efficacité de ces pratiques innovantes.
La chaire est partenaire de cette journée organisée par Rébecca Shankland, maître de conférences à l'université Grenoble-Alpes et membre de la chaire.

 

Vendredi 20 octobre 2017
Institut de Formation des Travailleurs Sociaux, Echirolles
Inscriptions obligatoires : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Retrouvez le programme détaillé en pièce jointe.

Appel à communication – 7ème édition de l'atelier doctoral sur les approches critiques francophones en management

GEMbaselineCCI noir 300dpiLa 7ème édition de l'atelier doctoral sur les approches critiques francophones en management aura lieu à Grenoble Ecole de Management les 13 et 14 mars 2018. L’appel à communication porte sur le thème « Sur le terrain: Conditions, valeur(s) et enjeux des enquêtes empiriques dans les recherches critiques ». Hélène Picard, membre de la chaire, et Stéphane Jaumier, professeur assistant à Grenoble Ecole de Management, représentent le comité d'organisation.

 


 

 

Logo mécènes Chaire Paix économique sept 19

 
 
 
 

 


 

CONTACT

Caecilia von Hildebrand - Event and communication manager - Tél.: +33/4 76 70 64 81 - Mail

CONTACT

contact

Caecilia von Hildebrand
Chargée de projet communication
Tél.: +33/4 76 70 64 81

SUIVEZ-NOUS

  linkedin DomSteiler 60x60pxTwitter 60x60px
  Youtube 60x60px

ABONNEMENT NEWSLETTER

newsletter

TELECHARGER LA PLAQUETTE

plaquette

 
 
 
 
© 2018 GEM - Chaire Paix économique, Mindfulness et Bien-être au travail. Tous droits réservés.

To participate in a human value-creating economy

Contact - Legal notices - Sitemap