.

De gauche à droite: Alan Doss - Président de la Fondation Kofi Annan - Président d'honneur des Trophées de la Paix économique, Bernard Miyet - Président de l'Association pour les Nations Unies - membre du jury, Helene Vincent  - Directrice Grand Sud Est Institut de l'Engagament, Zoé Leycure et Guilhem Garrel - membres du jury, copyright Bruno Moyen

Institut de l’Engagement : ouvrir des « voies républicaines » aux jeunes les plus engagés

Grenoble Ecole de Management organisait le 14 mai ses premiers Trophées de la Paix économique, pour valoriser le déploiement de projets axés sur le bien-être au travail et l’innovation dans les relations entreprises — structures publiques — société. 75 entreprises, collectivités, associations françaises et étrangères ont déposé une candidature, et 10 ont été récompensées. L’article ci-dessous présente l’Institut de l’Engagement, prix spécial du jury pour les organisations de 1 à 249 salariés

Venus de tous les horizons mais réunis par leur sens de l’engagement citoyen, les 700 jeunes lauréats retenus chaque année par l’Institut de l’Engagement bénéficient d’un accompagnement personnalisé pour intégrer une formation, chercher un emploi ou créer leur activité. 90 % d’entre eux atteignent leur objectif.

De gauche à droite: Gilles Vermot-Desroches - Directeur Développement Durable Schneider Electric - membre du jury, Serge Boudrier - Président du Gicob, Hervé Garcia - Entreprise Serge Ferrari, Fany Allarousse - Les Vals du Dauphiné, Rodolphe Alvarez - member of Executive Board,Porcher Industries, Guy Delubac - DRH Porcher Industries, Bertrand Beroud - Gérant Playgones, Nicolas Lovera - Gérant Playgones, Zoé Leycure, Etudiante Grenoble Ecole de Management - membre du jury, copyright Bruno Moyen

Les Vals du Dauphiné veulent devenir un « territoire de paix »

Grenoble Ecole de Management organisait le 14 mai ses premiers Trophées de la Paix économique, pour valoriser le déploiement de projets axés sur le bien-être au travail et l’innovation dans les relations entreprises — structures publiques — société. 75 entreprises, collectivités, associations françaises et étrangères ont déposé une candidature, et 10 ont été récompensées. L’article ci-dessous présente le projet collectif porté par les Vals du Dauphiné, lauréats dans la catégorie Développement des parties prenantes, pour les organisations de 250 à 5000 salariés.

Situés entre Grenoble, Lyon et Chambéry, les Vals du Dauphiné veulent devenir un « territoire de paix », attractif et épanouissant pour ses habitants et ses salariés. Un dispositif atypique y a été créé par la sous-préfecture, la communauté de communes, une association patronale et trois entreprises locales. Avec comme premiers leviers d’action le management et le bien-être au travail.

De gauche à droite: Guilhem Garrel, Etudiant Grenoble Ecole de Management, Président de la Junior Entreprise - membre du jury, Yolande Gautier - Animatrice RSE APF Industrie, Valérie Dodge - Directrice APF Entreprises, Naïma Korchi, Présidente du Africa Women’s Forum - membre du jury, copyright Bruno Moyen

Pour stabiliser sa trajectoire, APF Industrie monte en gamme avec tous ses salariés

Grenoble Ecole de Management organisait le 14 mai ses premiers Trophées de la Paix économique, pour valoriser le déploiement de projets axés sur le bien-être au travail et l’innovation dans les relations entreprises — structures publiques — société. 75 entreprises, collectivités, associations françaises et étrangères ont déposé une candidature, et 10 ont été récompensées. L’article ci-dessous présente le projet de APF Industrie, lauréate ex aequo dans la catégorie Développement des relations et des styles de management, pour les organisations de 250 à 5000 salariés.

Pour échapper aux aléas des activités traditionnelles du secteur adapté, le site APF Industrie de Grenoble évolue vers des prestations à valeur ajoutée dans le cadre d’un plan de transformation. Parmi ses priorités : aider tous ses salariés, souvent en situation de handicap moteur ou associé, à s’approprier les technologies numériques.

De gauche à droite: General Guimbert, Général de corps d'armée Commandant de la région de Gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes - membre du jury, Laurence Ruffin - PdG Alma, Gilles Vanderpooten, Directeur Général Reporters d'Espoirs - membre du jury, copyright Bruno Moyen

Pour ses 40 ans, la SCOP Alma s’offre une introspection grand format

Grenoble Ecole de Management organisait le 14 mai ses premiers Trophées de la Paix économique, pour valoriser le déploiement de projets axés sur le bien-être au travail et l’innovation dans les relations entreprises — structures publiques — société. 75 entreprises, collectivités, associations françaises et étrangères ont déposé une candidature, et 10 ont été récompensées. L’article ci-dessous présente le projet d’Alma, lauréate dans la catégorie Développement des relations et des styles de management, pour les organisations de 1 à 249 salariés


Prospère et courtisée, dotée de solides fonds propres, forte d’une centaine de salariés, la SCOP informatique Alma pourrait célébrer ses 40 ans sur un mode purement festif. Mais ses dirigeants ont saisi l’occasion pour dresser un état des lieux et imaginer collectivement son avenir, en impliquant tous les collaborateurs dans la démarche.

De gauche à droite: Alain Bernard, DG site HPE Grenoble - membre du jury, Salim Ismail - PdG de Socota, Bernard Miyet, Président de l'association Française pour les Nations Unies - membre du jury, copyright Bruno Moyen

Socota ou l’aspiration à une mondialisation apaisée

Grenoble Ecole de Management organisait le 14 mai ses premiers Trophées de la Paix économique, pour valoriser le déploiement de projets axés sur le bien être au travail et l’innovation dans les relations entreprises - structures publiques - société. 75 entreprises, collectivités, associations françaises et étrangères ont déposé une candidature, et 10 ont été récompensées. L’article ci-dessous présente le projet de Socota, récompensé dans la catégorie Développement des organisations pour les organisations de + de 5000 salariés.

Société malgache de textile et d’habillement, Socota crée ses propres modèles et vend aux plus grands distributeurs de la planète, tout en assurant à ses 7000 salariés des emplois stables et bien rémunérés, une couverture santé quasi gratuite et des formations régulières. Elle peut doubler de taille avec la mutation en cours de l’économie chinoise.

 


 

GEM logo newbaseline CCi noir

CONTACT

contact

Manon Pacheco
Chargée de projet communication
Tél.: +33/4 76 70 64 65

SUIVEZ-NOUS

  linkedin DomSteiler 60x60pxTwitter 60x60px
  Youtube 60x60px

ABONNEMENT NEWSLETTER

newsletter

TELECHARGER LA PLAQUETTE

plaquette